Comment bien choisir ses ampoules pour faire des économies d’énergie ?

ampoules LED

La baisse de la consommation énergétique constitue l’une des priorités des ménages. Pour atteindre cet objectif, faire le bon choix des appareils électriques est primordial. Cela commence par les ampoules électriques qui sont énergivores si elles sont mal choisies.

Les ampoules issues des dernières technologies

Depuis le 1er septembre 2012, la réglementation prohibe l’usage d’ampoules à incandescence jugées beaucoup trop gourmandes. Ces ampoules incluant les halogènes les moins performantes ne doivent plus être proposées sur le marché depuis le 1er septembre 2016. Depuis, des ampoules moins énergivores les ont remplacées.

C’est le cas de la technologie LED qui reste l’une des moins consommatrices d’énergie (jusqu’à 80% d’économie sur l’électricité). Mieux encore, les leds bénéficient d’une longévité exceptionnelle puisqu’ils peuvent fonctionner 15 ans au moins (40 000 heures). Ils peuvent être installés sur les différents types de luminaires et n’émettent pas de chaleur. Par contre, on pourra regretter leur prix un peu élevé.

L’ampoule basse consommation appelée également ampoule fluocompacte rassemble encore beaucoup d’adeptes en raison de son antériorité d’arrivée sur le marché. Certes, sa consommation est 5 fois moins importante qu’une ampoule à incandescence et sa longévité peut atteindre jusqu’à 12 000 heures mais son délai d’allumage reste un handicap.

Un autre type d’ampoules fait parler en ce moment, l’halogène en version économique, mais ne vous y trompez pas : si elles consomment moins que leurs anciennes versions, elles demeurent bien plus énergivores que les ampoules LED et même fluocompactes, pour une durée de vie plutôt limitée (2 ans en général).

Les critères à considérer avant de faire son choix

Il existe un certain nombre de critères à prendre en compte avant de choisir l’ampoule qui nous semble la moins gourmande en énergie.

ampoules fluocompactes

La qualité de l’éclairage figure bien sûr comme le premier élément à considérer. Celle-ci est définie en fonction de quelques indices à commencer par le lumen désignant la quantité de lumière. Plus il sera élevé, plus l’éclairage sera efficace. Le watt constitue un autre indice indiquant la qualité de l’éclairage. Il devra être bas pour être moins énergivore.

L’idéal est d’avoir une ampoule avec un watt faible et des lumens élevés. Pour une luminosité optimale, il est recommandé de prendre en compte l’Indice de rendu des couleurs (IRC) de l’ampoule qui va de 0 à 100 (100 étant l’équivalent de la lumière du jour). Dans les lieux fonctionnels de la maison comma la cuisine ou le couloir, prendre une ampoule avec un IRC de 80 est suffisant. Par contre, dans les chambres ou le salon, l’indice doit être au plus près de 100.

Un autre détail important à savoir sur ces ampoules nouvelle génération est qu’elles se déclinent en différents culots et formes pour être compatibles avec tous les luminaires. Parmi les formes usuellement retrouvées sur le marché figurent les ampoules sphériques, bulbes, coniques, spirales, spot, tube, crayon halogène et bien d’autres. Le culot peut être à vis, à broche, à baïonnette ou GU10 (s’adressant davantage aux spots). Le globe quant à lui affiche une palette de finitions. Au choix : calotte argentée, cristal blanc, ambre strié ou blanc strié.

A noter qu’il est aujourd’hui recommandé d’équiper sa maison avec des ampoules de technologie LED puisque ce sont les moins énergivores nous confirme le site Autour du Bio, spécialiste de l’environnement. Afin d’en faciliter l’acquisition, notamment par les foyers les plus modestes, des villes et communautés d’agglomération organisent des distributions d’ampoules Led gratuites aux ménages dont les revenus sont les plus faibles.

Écrit par K-Pratique le dans Vie de tous les jours

Partager ce cas pratique

Commenter ce cas pratique

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : g7abe4mdt2