Comment gérer la naissance du deuxième enfant ?

Arrivée d’un deuxième enfant

Même si la naissance d’un second bébé est un évènement heureux pour les parents, c’est aussi synonyme de grands bouleversements dans leurs quotidiens respectifs.

Comment s’assurer que cette nouvelle aventure se déroule dans les meilleures conditions pour tous les membres de la famille ?

Du côté de la maman

Y a-t-il un moment idéal pour la naissance d’un autre bébé ? Les avis divergent à ce propos. Mais nombreux spécialistes estiment que deux grossesses doivent être espacées de 18 à 23 mois. Ce laps de temps est nécessaire pour que le corps de la femme se remette des traumatismes et du stress du précédent accouchement. Par ailleurs, c’est à partir de cet âge que l’aîné commence à gagner un peu en indépendance, laissant ainsi plus de liberté à la maman pour s’occuper du deuxième enfant.

L’idéal pour la maman serait de préparer sa deuxième grossesse, tant psychologiquement que physiquement. Mais quoi qu’il en soit, une fois la grossesse confirmée, cette dernière dispose de moins de neuf mois pour être prête. Et bien sûr, comme c’est une deuxième fois, la maman est mieux préparée, par rapport à la première grossesse. Cependant, beaucoup de femmes s’angoissent et s’interrogent sur le fait de savoir si elles vont être à la hauteur. Vont-elles aimer ce bébé, comme leur premier enfant ?

Du côté de l’enfant

Ainé et nouveau petit frère

Le premier enfant peut vivre très mal l’arrivée d’un second bébé dans la famille, notamment si on ne l’a pas bien préparé à cet évènement. Auparavant l’ainé était l’objet de toutes les attentions des parents. Seulement comme le papa et la maman vont être accaparés par le nouveau venu, il se peut que l’enfant se sente délaissé. Des sentiments de jalousie peuvent alors naître chez l’ainé. Ce dernier fera alors tout son possible pour attirer l’attention de ses parents.

Cela peut se manifester par des comportements infantiles, par des caprices ou encore par des crises de larmes sans raison. Pour remédier à cette situation, l’idéal est d’intégrer l’enfant dans l’aventure. Deux à trois mois avant l’accouchement, il faut l’informer de l’arrivée prochaine du bébé. Renseignez-le sur les changements qui interviendront dans la maison, mais surtout dans son quotidien. Pensez également à le faire participer à tous les préparatifs, comme la décoration de la chambre du bébé, ou le choix du prénom par exemple.

Du côté du papa

Tout comme la maman, le papa peut également vivre avec angoisse la prochaine naissance d’un deuxième bébé. Ses sentiments seront-ils de la même intensité qu’avec le premier ? Aimera-t-il le second enfant différemment ? Mais le futur papa peut également se poser des questions sur les grands changements qui devront s’opérer à l’arrivée d’un second enfant. Le déménagement dans un logement plus grand est-il obligatoire ? Faut-il troquer la voiture actuelle contre une familiale ?

Mais d’ores et déjà, il est bon de savoir que le père vit l’arrivée d’un deuxième bébé, très différemment de la maman. Mais même si cette expérience est du déjà vu pour lui, cela ne veut pas dire que le papa sera insensible à cet évènement. Il le vit de manière différente, c’est tout. Et, tout comme après l’arrivée du premier, il retrouvera bientôt sa femme, comme avant !

Écrit par K-Pratique le dans La famille

Partager ce cas pratique

Commenter ce cas pratique

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : jpct5hqufc